Le blog - idéveloppement : agence web Bordeaux utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Je vous offre une banane ?

Aucun commentaire

Dans le premier article du blog j'avais mentionné les tournois Mario Kart qui se déroulent dans l'agence pendant les heures de pause. À l'époque, je n'avais pas touché à une Wii depuis plus de 2 ans, et face au niveau imposé par certains membres de l'équipe, j'ai rapidement dû m'habituer au charme et au confort de la dernière place...

C'est vrai qu'au départ, il est si agréable d'être dernier, loin derrière les autres, de profiter d'une voie dégagée, où le bruit de la bataille qui se tient loin devant nous procure un infini sentiment de sécurité. Cependant, le temps passe, et au fil des entrainements, des heures passées manette en main, on se prend à rêver de mieux. Mieux que cette dernière place. Agréable certes, mais qui ne permet pas un réel accomplissement personnel.

Ça commence par quelques coups d’éclat où, par un concours d’événements exceptionnels, on atteint le haut du tableau. Les 6 premiers. Woah...

C'est super, on commence enfin à comprendre le jeu, ses circuits, ses véhicules ou encore sa physique : une moto de Mario Kart ne se comporte pas comme un véhicule normal...

Toujours pas de podium. Alors je m'entraine, je profite de certains midis où je mange seul à l'agence pour défier quelques fantômes de développeurs. Gestion des trajectoires, étude des raccourcis, négociation des virages... Le niveau dicté par les membres de l'équipe m'oblige à m'acharner pour espérer obtenir un résultat.

Mario Kart idéveloppement blog 2 small Mario Kart idéveloppement blog 3 small

En effet, chez idéveloppement, Mario Kart est une sorte d'institution, de marque de fabrique ; ici il n'est pas qu'un simple jeu, mais fait partie intégrante de notre journée de travail. Tout le monde joue, tout le monde s'entraîne, tout le monde développe sa technique, tout le monde cherche la victoire. Maintenant, vous pouvez imaginer la dextérité de mes compagnons et la satisfaction que j'ai pu avoir quand, enfin, j'ai réussi à accrocher une première place.

Ouf. J'ai réussi le rite d'initiation. Je fais partie de l'équipe maintenant !

Bon, évidemment, impossible de s'habituer au goût de la victoire. Chaque course est un combat psychologique technique et une remise en question permanente est nécessaire pour pouvoir espérer franchir, à nouveau, la ligne d'arrivée en première position. Personnellement, j'ai l'habitude de jouer avec la Dauphine, une moto aux stats intéressantes en vitesse et en hors-piste, mais j'ai l'intention de tester la Moto Mach prochainement.

Mario Kart ideveloppement blog 1 small

Assez parlé de moi. Je vous laisse avec quelques commentaires et anecdotes de mes compagnons de course :

François : "Je n'ai jamais beaucoup apprécié les graphismes simplistes et très colorés de Mario Kart. Mais là n'est pas l'intérêt du jeu car derrière ses airs enfantins se cache un gameplay d'une rare cruauté. C'est devenu un rituel de longue date, qui nous apprend l'art de sortir sa carapace au bon moment, avec sournoiserie et convivialité."

Pierre : "Je m'en rappelle comme si c'était hier... d'ailleurs c'était peut-être hier. Fin de 3e tour, j'arrivais en tête... Plus que 10 mètres avant la ligne... J'y suis presque... Bleu - rouge - rouge - bleu - rouge... 12ème. Dans le métier on appelle ça de l'escroquerie."

Yann : "Rien de tel qu'une partie de Mario Kart pour faire retomber la pression après le boulot. Une bonne dose de compétition, un peu d'habileté, une touche de vacherie et la victoire inéluctable de Toad : tous les ingrédients sont réunis pour offrir une agréable fin de journée."

Romain : "Grâce à Mario Kart, j'ai appris comment manipuler mes champignons et mes carapaces sur mes adversaires avec un dauphin à deux roues sur un arc-en-ciel. Je sais pas si ça me servira dans ma vie, mais c'est amusant."

Alexandre : "N'ayant jamais été un praticien assidu de la Wiimote, j'ai éprouvé quelques difficultés au début dans l'appréhension des différents véhicules, personnages, circuits... Aujourd'hui, j'essaye différents styles en fonction de l'humeur et des possibilités, et si je n'ai pas encore la régularité de certains maîtres (à qui je témoigne un certain respect), j'arrive parfois à les accrocher et à batailler la première place. Certains jours où la réceptivité manque, il est plus agréable de regarder les autres que de jouer soi-même : esquive-in-extremis-just-in-time, banane idéalement placée, shoot carapace verte, de beaux gestes techniques provoquant des retournements de situation inattendus qui font toute la magie du jeu."

Posté dans : L'agence
Mots-clés : agence, idéveloppement, Mario Kart Wii

Ajouter un commentaire