Le blog - idéveloppement : agence web Bordeaux utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Wikipédia : une histoire de connaissances

Aucun commentaire

Vous l'avez remarqué, depuis quelques semaines maintenant, idéveloppement vous conte avec plaisir l'histoire de certaines des sociétés qui ont construit le web d'aujourd'hui.

Pour mon grand retour (j'étais pris sur un projet personnel depuis 2 semaines), je vous propose un focus sur la plus grande encyclopédie libre au monde : Wikipédia.

WikipédiaWikipédia

L'histoire commence en mars 2000. A l'époque, Jimmy Wales fonde Nupédia, une encyclopédie en ligne fonctionnant sous l'égide d'un comité scientifique.
Et si les articles étaient d'une qualité certaine, la durée nécessaire à leurs validations fut un frein majeur au développement du site.

Larry Sanger, rédacteur en chef de Nupédia, propose alors à Wales de créer un nouveau site internet basé sur un principe communautaire et ouvert à tous. Sa mission première est de proposer du contenu en quantité. Nous sommes le 23 mars 2001 : c'est la naissance de Wikipédia.

Depuis, le site s'est développé. En 2013, il propose des articles en plus de 280 langues et est présent dans la quasi-totalité du monde. Néanmoins, certains états pratiquent encore une censure auprès du site, comme la Chine ou l'Iran.

En France, Wikipédia jouit d'une visibilité très importante. En effet,  en novembre 2013, la version .fr du site dénombre plus de 6 millions de pages, ce qui fait d'elle la déclinaison la plus fournie au monde après la version mère anglaise.
Ce nombre conséquent de pages nécessite, évidemment, des serveurs un peu plus puissants et coûteux que notre bon vieux serveur local (nommé Mario, mais ça vous le savez déjà).
Et c'est là que le profil "social" de Wikipédia est le mieux illustré dans le sens où, contrairement à de nombreux sites concurrents, l'encyclopédie collaborative a fait le choix de ne jamais utiliser la voix publicitaire pour financer ses coûts de fonctionnement.
Elle survit uniquement grâce aux dons de particuliers, d'organisations ou de gouvernements. Ainsi, l'Allemagne fut le premier état, en 2006, à attribuer une aide financière au projet de Jimmy Wales.

Pour conclure cet article, j'aimerais rendre un hommage sincère à ce site que je consulte régulièrement et sur lequel je peux me perdre des heures... Naviguant entre les pages dans le but d'assouvir ma soif de connaissances.
Cet espace de savoir infini, parfois critiqué mais souvent adulé, est, et restera pour moi une des plus brillantes œuvres numériques du 21ème siècle. Longue vie à Wiki !

Ajouter un commentaire