Le blog - idéveloppement : agence web Bordeaux utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les consoles Nintendo (2/9) : la Famicom / NES - 1983

Aucun commentaire

Pour ce deuxième opus de notre série sur les consoles Nintendo, nous allons poursuivre chronologiquement en nous attaquant à la célébrissime console de salon de la firme : la Famicom / NES.

A peine les premières Game & Watch sorties, la firme de Kyoto réfléchit déjà à sa prochaine console de salon qui allait présenter une évolution considérable par rapport aux Color TV Game : les cartouches de jeu interchangeables. Cet ajout est indispensable pour faire face à la concurrence, notamment face à Atari et au succès de l'Atari 2600, sortie en 1977. Mais ce n'est pas suffisant pour Hiroshi Yamauchi, président de Nintendo, qui veut une console dont les performances dépassent celles de la concurrence, le tout pour moins de 10 000 ¥ (105 €). Sacré challenge !

Pendant deux ans, Masayuki Uemura et son équipe travaillent d'arrache-pied et déploient toute leur ingéniosité pour tenter de respecter les exigences du président. En 1983, la Family Computer, communément appelée Famicom, voit enfin le jour au Japon (photo de gauche ci-dessous). Avec ses processeurs 8 bits, ses 5 canaux audio, sa palette de 53 couleurs et son prix dérisoire de 14 800 ¥, la console est la plus puissante et la moins chère du marché. 500 000 exemplaires sont vendus en seulement deux mois !

Console Famicom Console NES

Nintendo décide de poursuivre sur sa lancée et de se tourner vers le marché nord-américain. La console est relookée pour l'occasion et rebaptisée Nintendo Entertainment System (NES) (photo de droite ci-dessus). Sortie en 1985, elle connaît un succès comparable à celui de la Famicom au Japon. Par ailleurs, la Famicom / NES se dote de divers accessoires : joystick, cartouche de nettoyage, adaptateur sans fil... On notera particulièrement le Famicom Disk System, invention révolutionnaire pour l'époque, qui pouvait se brancher sur le port cartouche et permettait de jouer à des jeux stockés sur disquettes. Cet accessoire n'a cependant jamais vu le jour en dehors du Japon. En France, l'accessoire que l'on retiendra est bien évidemment le NES Zapper, le pistolet électronique utilisé pour jouer à Duck Hunt.

Si la NES est encore aujourd'hui l'une des consoles les plus populaires de l'histoire du jeu vidéo, c'est en grande partie dû aux jeux associés ! Plusieurs grands classiques de Nintendo ont vu le jour sur cette console : Super Mario Bros., The Legend of Zelda, Final Fantasy... C'est d'ailleurs à Super Mario Bros. que l'on doit la première apparition de Princesse Peach, de Toad et de Bowser dans l'univers de Mario. Vendu à 40 millions d'exemplaires, cet épisode est le plus vendu de la série Super Mario et c'est à lui que l'on doit l'incroyable popularité de notre ami plombier moustachu.

Super Mario Bros. NESSuper Mario Bros. 2 NESSuper Mario Bros. 3 NES

disquette jeu Super Mario Bros. NESdisquette jeu Super Mario Bros. 2 NESdisquette jeu Super Mario Bros. 3 NES

La Famicom et la NES propulsent Nintendo au rang de leader incontesté des marchés américains et japonais du jeu vidéo pour quelques temps. Il faudra attendre 1987 pour voir l'arrivée de la NES en France, ce qui coïncide avec la sortie de la Master System de Sega. Pourtant, cette nouvelle concurrence ne suffit pas à ternir le succès de la console : Nintendo estime avoir vendu 62 millions d'exemplaires à travers le monde !

La semaine prochaine, nous reparlerons de consoles portables. La petite soeur de la Game & Watch est sur le point de naître !

Posté dans : Geek
Mots-clés : consoles, Famicom, Japon, jeu vidéo, NES, Nintendo

Ajouter un commentaire