Le blog - idéveloppement : agence web Bordeaux utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les consoles Nintendo (5/9) : la Nintendo 64 - 1996

Aucun commentaire

Comme nous l'avons vu dans les précédents articles de cette série, Nintendo est devenu leader incontesté sur le marché des consoles de jeu. Cette situation perdure jusqu'au début des années 1990, malgré la compétition que lui livre Sega.

L'arrivée du CD-ROM vient chambouler le monde des consoles. Pour conserver sa position dominante, Nintendo conclut un partenariat avec la société Sony, afin que celle-ci développe un lecteur CD pour la Super Nintendo, le SNES-CD. En effet, la concurrence a déjà pris de l'avance sur ce point : la PC-Engine propose un lecteur CD-ROM en option depuis 1988 déjà et Sega sort en 1991 le Mega-CD qui ajoute cette fonctionnalité à la Mega Drive.

Malheureusement le partenariat tourne court : le président Hiroshi Yamauchi met brutalement fin au projet quand il découvre que le contrat entre Nintendo et Sony accorde à ce dernier la possession de tous les jeux au format SNES-CD. Sony décide alors de recycler ce projet pour construire sa propre console : la PlayStation. Nintendo doit contre-attaquer à tout prix ! Constatant l'échec du Mega-CD de Sega, le leader japonais abandonne définitivement le projet SNES-CD pour se concentrer sur une nouvelle console. En collaboration avec la société Silicon Graphics, spécialisée dans l'imagerie de synthèse, Nintendo démarre le "Project Reality", devant mener à une future console aux performances largement supérieures à celles de la concurrence.

Nintendo 64

En 1994, la société annonce, contre toute attente, que sa future console lira des cartouche et non des CD-ROM. Les développeurs de jeux sont dubitatifs et peu décident de se joindre à l'aventure. Pourtant, lorsqu'elle est finalement présentée en 1995 au salon Shoshinkai, la console nommée alors Ultra 64 ravit le public grâce à onze jeux époustouflants et une nouvelle manette munie d'un stick analogique. Super Mario 64, le premier Super Mario en 3D, fait particulièrement sensation. La sortie de la console sera repoussée à plusieurs reprises et c'est finalement en juin 1996 qu'elle voit le jour au Japon, sous son nom final : la Nintendo 64.

Malgré le peu de jeux alors disponibles, Super Mario 64 suffit à générer des ventes et 300 000 unités sont vendues lors du lancement. Mais cela ne suffit plus face à la concurrence, la PlayStation est devenue leader du marché. Pour couronner cet échec, l'entreprise Square, qui développe la série de jeux vidéos Final Fantasy décide de ne plus développer pour Nintendo et de se consacrer entièrement à la PlayStation.

La firme de Kyoto peine à maintenir les ventes de la Nintendo 64, malgré la sortie de nombreux jeux populaires comme Mario Kart 64, GoldenEye 007, F-Zero X, Super Smash Bros. ou Diddy Kong Racing. Fin 1998, The Legend of Zelda: Ocarina of Time, épisode très attendu par les joueurs, fait sa sortie et se vend à 6 millions d'exemplaires en 2 mois. Malgré des ventes difficiles, Nintendo continuera à sortir des jeux jusqu'en 2001, parmi lesquels quelques succès comme Perfect Dark et The Legend of Zelda: Majora's Mask.

Super Mario 64 F-Zero X Mario Kart 64

Goldeneye 007 Diddy Kong Racing The Legend of Zelda : Ocarina of Time

Avec plus de 32 millions d'unités vendues, la Nintendo 64 n'est pas un échec complet. Son succès est bien meilleur que celui de la Saturn de Sega, sortie en 1994, et de nombreux jeux sont toujours aujourd'hui considérés comme des modèles. Mais ses ventes n'ont pas su concurrencer celles de la PlayStation : Nintendo est détrôné par Sony qui devient le nouveau leader sur le marché des consoles de salon.

La semaine prochaine, la concurrence va considérablement s'intensifier. Après avoir fait la guerre à Sega pendant plusieurs années puis s'être fait voler la vedette par Sony, Nintendo va devoir lutter contre un concurrent de plus : Microsoft.

Posté dans : Geek
Mots-clés : consoles, jeu vidéo, Nintendo, Nintendo 64

Ajouter un commentaire