Le blog - idéveloppement : agence web Bordeaux utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

Les consoles Nintendo (8/9) : la Wii (2006)

Aucun commentaire

Peu de temps après la sortie de la GameCube en 2001, Nintendo planche sur une nouvelle idée de console de salon, qui leur permettrait de toucher un plus large public. Présentée au départ sous le nom de code Revolution, la console sort finalement fin 2006 sous son nom définitif : la Wii. Fidèle à son habitude, Nintendo a pris soin d'assurer la rétrocompatibilité de la Wii avec les jeux GameCube, pour le plus grand plaisir des joueurs.

Wii Wiimote et Nunchuk

Le nom Wii n'est pas choisi au hasard, il se rapproche du mot anglais we ("nous" en français) insistant sur le fait que la console est destinée à tout le monde. On prétend également que les deux "i" représenteraient le rassemblement de deux personnes se tenant côte à côte. D'autres racontent qu'ils symbolisent la Wiimote et le Nunchuck, les deux manettes de la Wii.

Parlons-en, des manettes, justement ! La Wiimote est la véritable innovation de la Wii. "Manette" est d'ailleurs un terme assez inapproprié pour décrire la Wiimote, qui, comme son nom l'indique (contraction de Wii et de remote), se rapproche plus d'une télécommande. Connectée à la console en Bluetooth, la Wiimote est dotée d'un accéléromètre qui lui permet de reconnaître les mouvements produits par le joueur dans l'espace. En plus de cela, la Wiimote peut, à l'aide de la Sensor Bar placée près du téléviseur, déterminer sa position et ainsi être utilisée pour cibler un point précis sur l'écran. Le Nunchuk (qui, comme son nom ne l'indique pas, n'a pas grand chose à voir avec un nunchaku) est pourvu d'un stick analogique à l'avant et de deux boutons à l'arrière. Utilisé dans de nombreux jeux, il permet de satisfaire le manque de contrôles disponibles sur la seule Wiimote.

Les jeux peuvent donc utiliser ces informations pour offrir une toute nouvelle expérience utilisateur ! Le jeu Wii Sports, vendu d'office avec la Wii dans presque toutes les régions, initie efficacement le joueur à la Wiimote en lui proposant cinq simulations de sport (tennis, baseball, bowling, golf et boxe), toutes reposant sur l'interprétation des mouvements de la télécommande. Quelques années plus tard, Nintendo sort une suite, nommée Wii Sports Resort, axée sur les sports de plage. Ce nouvel opus utilise les capacité du Wii MotionPlus, un accessoire doté d'un capteur gyroscopique qui vient se brancher sur la Wiimote et permet une capture plus fidèle des mouvements du joueur.

Wii MotionPlus

Suite à son accueil très positif lors du salon de l'E3 (Electronic Entertainment Expo) en 2006, le lancement de la Wii est un succès. Une semaine après sa sortie, la console s'est déjà vendue à plus de 600 000 exemplaires. En concurrence avec la Xbox 360 de Microsoft et la PlayStation 3 de Sony, la Wii réussit à se distinguer des autres, notamment par le fait que la console ne cible pas les hardcore gamers, mais s'adresse plutôt à un public non initié, plus féminin et inter-générationnel. Et la campagne promotionnelle, axée sur cette stratégie, semble avoir porté ses fruits : même la reine Elisabeth II aurait joué à la Wii, c'est dire !

En juillet 2007, Nintendo sort le jeu Wii Fit, accompagné d'un accessoire en forme de pèse-personne, la Wii Balance Board. Ce jeu rentre parfaitement dans la stratégie commerciale de la firme japonaise, puisqu'il propose au joueur des exercices de souplesse ou d'entraînement physique, s'éloignant du jeu vidéo classique pour devenir une sorte de coach sportif virtuel. Yoga, gymnastique, aérobic, Wii Fit séduit rapidement tout un public, heureux de pouvoir entretenir sa forme physique de manière divertissante et sans bouger de chez soi ! Le succès est tel que Nintendo sortira deux ans plus tard Wii Fit Plus, un nouveau jeu combinant l'intégralité du jeu original à 15 nouvelles activités.

Wii Balance Board Wii Fit

En 2012, on assiste à la sortie de la Wii Mini, une variante compacte de la Wii, qui se débarrasse de la rétrocompatibilité GameCube ainsi que des ports de manettes dédiés, du port pour cartes SD et même du Wi-Fi. Malheureusement, le succès est considérablement moindre.

Il s'agit de la seule version de la Wii encore en production aujourd'hui.

Wii Mini

Outre les jeux typiquement familiaux comme Wii Sports ou Wii Fit, le catalogue demeure plutôt riche. On trouve, parmi les meilleures ventes, pléthore de jeux Mario, dont Mario Kart Wii (notre grand favori à l'agence !), New Super Mario Bros. Wii, Super Mario Galaxy et Mario Party 8. La série Just Dance, des jeux de rythme basés sur la danse, a aussi fait un carton, avec deux épisodes vendus à plus de 5 millions d'exemplaires. Enfin, on notera des grands titres comme Super Smash Bros. Brawl (troisième épisode de la série Super Smash Bros.) et deux opus de The Legend of Zelda : Twilight Princess et Skyward Sword.

Mario Kart Wii Juste Dance 3 The Legend of Zelda: Skyward Sword

La Wii est parvenue à conquérir un tout nouveau public, qui lui a assuré son succès. C'est d'ailleurs la console de salon Nintendo la plus vendue. A l'échelle mondiale, la Wii se classe 5ème, légèrement devant ses deux concurrentes.

Hélas le succès n'est jamais acquis : la semaine prochaine, nous attaquerons le dernier article de cette saga, qui sera consacré au successeur de la Wii : la Wii U.

Posté dans : Geek
Mots-clés : consoles, jeu vidéo, Mario Kart Wii, Wii

Ajouter un commentaire